le guitariste arrangeur et compositeur Dener Céide. Baignant dans un univers religieux et musical, Dener Céide a vu le jour le 21 novembre 1979 à Saint-Louis-du-Sud. Fils de Dener Céide (décédée) et de Mme Marie Rosette Bruno, il a fait ses études primaires au collège Saint-Patrick de Saint-Louis-du-Sud et ses études secondaires au collège Univers des Frères Raphaël à Port-au-Prince. Immigré aux Etats-Unis au début de 2000, il a passé 3 ans à étudier minutieusement la musique et la composition au collège Miami Dade. Dener Céide cultive l’amour de l’art musical depuis son enfance, aidé par sa mère, Mme Marie Rosette Bruno, qui dirigeait à l’époque la chorale Altagrâce de la ville de Cherette. Il n’a pas commencé avec la guitare, se souvient-il, mais plutôt avec les percussions. C’est à partir de l’âge de 11 ans qu’il a pris goût au banjo et à la guitare avec certaines influences émanant d’amis de son quartier, tels que Luc Gregory(guitariste du groupe Chandel, la bande à Mario Morose et Sergo Pierre Louis) et le journaliste Jacques Bourdeau. Ma rencontre avec l’arrangeur, guitariste et compositeur Vladimir « Jimmy » Jean Félix du groupe Boukan Ginen fut importante dans ma carrière. Il m’a permis de découvrir d’autres styles en dehors du compas traditionnel, notamment le rockv le jazz, la fusion latin jazz… », affirme le jeune Dener Céide, chercheur impénitent qui ne vit que pour la musique en Floride. Chez lui, toutes les tendances fusionnent. Du jazz en passant par le rock, le classique, le compas et jusqu’à la musique racine. Il écoute un peu de tout. Pat Metheny, Georges Benson, Alen Holdswort, Joe satriani, Makarios Césaire, Robert Martino, Dadou Pasquet… Il reste et demeure un musicien haïtien ayant l’esprit très éclectique ». Ce passionné des arts martiaux a prêté ses services à de nombreux groupes et artistes de la scène musicale haïtienne. Alanbanza, Chandel, Boukan Ginen, le chanteur Erol Josué, le pianiste Mushi Widmaier my World et Nickenson Prud’homme. Il pense que Mushi est un des meilleurs musiciens à l’heure actuelle. Avec lui, en si peu de temps, il abeaucoup appris. En ce qui a trait à Nicky de Zenglen, il pense qu’il est un jeune musicien compas animé d’un grand esprit d’ouverture. Il très heureux d\’apporter sa touche sur sa première. A Miami, Dener évolue dans le très populaire groupe Miami Live qui accompagne très souvent les stars américaines en tournée dans la ville, tels que New York,Urban Mystic. Le guitariste au doigté magique travaille sur son album qui s’inscrit dans la mouvance world beat. Il dit que sa musique est et sert à l’expression même de la vie dans ses bons et mauvais côtés. Il souhaite qu’il soit cross over à l’instar du Rwandais Corneille et du Camerounais Youssou N’dour. La musique haïtienne est si riche en talents.

(Visited 27 times, 1 visits today)